La sophrologie

Qu’est-ce que la sophrologie?

Dans nos sociétés actuelles où la culture de l’urgence prédomine, il est assez commun de négliger l’essentiel à commencer par nous-même. La sophrologie est un moyen de tendre vers le mieux-être et de retrouver ce temps pour soi. Ce temps retrouvé est consacré à la prise de conscience du corps et de l’esprit à travers des exercices de respiration, de détente musculaire,  de concentration mentale et d’intentions positives.

Méthode psycho-corporelle élaborée par le neuropsychiatre Alfonso CAYCEDO dans les années 60, la sophrologie donne l’occasion au pratiquant, aussi appelé le sophronisant, d’accroître sa conscience de son vécu corporel et émotionnel.

Une séance de sophrologie c’est un moment privilégié que l’on s’accorde pour être en relation avec soi, pour entrer en amitié avec soi-même. Chacun va à la rencontre de ses sensations corporelles pour prendre progressivement conscience du vivant qui est en lui. Cette rencontre favorise la connaissance de soi et met en lumière nos ressources ou en développe d’autres. Ces ressources permettent de renforcer notre capacité à vivre et à agir selon ce que nous estimons être bon pour nous-même.

Étymologie et principes fondamentaux de la sophrologie?

Née de l’hypnose moderne, la sophrologie a évolué sous l’influence de la relaxation occidentale et de plusieurs formes méditatives orientales pour s’adapter parfaitement à nos moeurs et nos modes de vie. Le terme sophrologie vient du grec :

SOS pour tranquillité, équilibre ou harmonie   ——   PHREN pour esprit, conscience   ——   LOGOS pour étude, science

L’ensemble pourrait se traduire par «étude de la conscience harmonieuse». La sophrologie s’apparente alors à une voie vers le mieux-être et l’harmonie. C’est une voie que l’on emprunte tout d’abord avec son corps et ses sensations. Il s’agit de vivre avec un peu plus de réalisme, de vivre corporellement les choses telles qu’elles sont et de renforcer au passage le positif que nous possédons déjà quelque part. Ce sont là les trois principes fondamentaux de la sophrologie dont voici le détail :

  1. Le principe du schéma corporel comme réalité vécu propose de vivre le corps tel qu’il est réellement et de ressentir les sensations ici et maintenant. Le corps donne accès à la conscience. Corps et conscience sont indissociables car c’est à travers le corps que nous prenons conscience de notre réalité.
  2. Le principe d’action positive invite à considérer que toute action positive, dirigée vers le corps ou le mental, a une répercussion sur notre être tout entier. C’est une réaction en chaîne qui entraîne toute la personne au niveau émotionnel, comportemental et cognitif.
  3. Le principe de réalité objective, fortement lié aux concepts de la phénoménologie notamment à l’idée de suspension du jugement. Ce principe amène l’individu à accueillir ce qui est, ce dont il fait l’expérience. Sans esprit de calcul ni analyse, il appréhende les choses tel qu’elles sont pour développer réalisme et efficacité dans l’action.

Périmètre d’action de la sophrologie

La sophrologie est aujourd’hui employée dans de nombreux domaines. Son champ d’application était à l’origine exclusivement médical, mais depuis les années 70, la méthode s’est largement répandue pour être appliquée :

  • en milieu clinique lorsqu’il s’agit d’accompagner les troubles psychosomatiques et comportementaux
  • dans l’éducation quand l’accompagnement porte sur l’apprentissage ou encore sur la préparation aux examens
  • à l’entreprise, lorsqu’il est question, entre autres, de risques psychosociaux
  • au sport pour la préparation mentale du sportif avant et pendant la compétition
  • au social, dans un contexte de réinsertion sociale et professionnelle par exemple où l’on aborde les ressources personnelles
  • dans le cadre de la prophylaxie et du mieux-être en général