Sophrologie entreprise institution

Selon l’INRS*, le coût global du stress au travail en France représenterait 2 à 3 milliards d’euros par an. L’institut précise que « ces résultats ne sont qu’une évaluation minimale d’une réalité bien supérieure » du fait que l’étude ne tient compte que d’une définition limitée du stress et de seulement trois types de pathologies associées. Ces chiffres à minima révèlent donc un phénomène déjà en place et qui s’amplifie. Le stress et les risques psychosociaux constituent un véritable enjeu pour la performance des entreprises et des institutions, car le coût pour l’individu (burn-out, perte de bien-être, dégradation de la confiance en soi…) se répercute inévitablement sur le coût financier supporté par l’organisation (absentéisme, baisse de la quantité et de la qualité de la production). L’individu restant l’unique véritable richesse de l’entreprise, investir dans son bien-être, sa créativité et son épanouissement c’est capitaliser sur son efficacité et in fine sur les résultats de l’entreprise.

Je me propose d’intervenir au sein de votre structure sous forme de séances hebdomadaires ou sous forme d’ateliers regroupés sur 2 ou 3 jours afin de vous accompagner vous et vos collaborateurs pour :

Prévenir et réguler le stress

Le stress est une réponse d’adaptation à notre environnement, c’est un aspect de la physiologie humaine et animale à qui nous devons notre survie. Or nous constatons aujourd’hui que nos environnements de travail changent, les processus de production et de management évoluent rapidement et la quasi-instantanéité des échanges est devenu le maître mot. Face à  ce fait incontestable, il n’est donc pas étonnant d’observer une recrudescence de situations de mal-être imputées au stress lorsque celui-ci devient un élément quotidien et prédominant dans la vie du travailleur.

La sophrologie représente un moyen efficace pour répondre à cette problématique. Grâce à des outils simples, elle permet à l’individu de se recentrer, de lâcher prise, de prendre du recul et de la hauteur lorsque cela est nécessaire.

Renforcer la confiance en soi

Le manque de confiance en soi au travail est un obstacle majeur à une vie professionnelle accomplie et épanouissante. Etroitement liée au stress, qui cependant n’en n’est pas l’unique facteur, il se manifeste souvent par la dégradation de l’esprit d’initiative en entraînant la personne vers la stagnation. Les difficultés à exprimer son potentiel individuel peuvent amener cette personne à manquer des opportunités et altérer un peu plus la confiance qu’elle a envers elle-même.

Pour faire émerger les qualités individuelles et laisser s’exprimer les forces de proposition, la sophrologie permet l’accompagnement de vos équipes dans un travail sur la motivation et les ressources internes à chacun.

Développer la créativité pour innover

L’innovation est capitale pour certaines structures, elle est une véritable valeur (économique, morale) et s’avère être une stratégie primaire de développement. Pour cela, ces structures s’appuient très largement sur leur capacité à créer et à se renouveler pour elle-même ou pour leurs clients. Qu’elle soit d’ordre technologique ou de l’ordre du fonctionnel (processus de production, de management etc…), l’innovation est devenue vitale dans un contexte concurrentiel qui exige créativité et renouveau. Ces derniers leviers de performance et de croissance sont des sujets aisément abordables par la sophrologie. C’est en libérant la faculté créatrice qui existe en chaque individu, que celui-ci trouvera l’inspiration pour améliorer l’existant et imaginer, inventer ce qui contribuera à son succès et à celui de son groupe.

Améliorer la communication

« La grandeur d’un métier est peut être avant tout d’unir les hommes, mais il n’y a qu’un luxe véritable et c’est celui des relations humaines. »
Antoine de Saint-Exupery

En plus de contribuer à l’efficience économique, le bien-être de l’individu participe aussi à l’harmonie et à la paix sociale entre personnes. Les séances de sophrologie en groupe permettent d’améliorer les relations en interne et ainsi de tendre vers une synergie basée sur l’intérêt du bien commun et la fédération des compétences. La cohésion de groupe reste un défi quotidien car elle est un agent considérable de stabilité et la raison principale de la performance collective.

* Institut national de recherche et de sécurité pour la prévention des accidents du travail et des maladies professionnelles